« Aujourd’hui s’accomplit ce passage de l’Ecriture… »

Lc 4,16-30 (Lundi de la 22e semaine de l’ordinaire). Jésus vient chez lui à Nazareth. Il parle à l’assemblée de la synagogue et annonce que ce qui vient d’être lu se réalise aujourd’hui, même si les auditeurs ne le croient pas. Le refus à deux causes : d’une part sa personne, d’autre part les attentes de l’assistance.

L’assemblée croit connaître Jésus. N’est-il pas le fils de Joseph ? Sachant qui il est, d’où il vient, connaissant son métier, comment ne pas le « connaître » ? C’est homme si « banal » réaliserait les Ecritures ? Impossible, il est trop « connu » ! Les auditeurs de Jésus croient aussi que le Messie se reconnaît à ses miracles, or il n’en accomplit pas ce jour-là. Pas assez connu!

Nos certitudes nous empêchent parfois de voir les personnes et les choses telles qu’elles sont. Nous filtrons la réalité avec nos vérités et nos prévisions. Ces jours derniers, l’Évangile nous invitait à veiller; une manière de le faire est aussi de discerner nos évidences et nos attentes. Pour ne pas nous laisser aveugler par elles. La seule certitude est la présence et l’amour de Dieu. Le reste….