« Jésus quitta la synagogue et entra dans la maison de Simon »

Lc 4,38-44 (Mercredi de la 22e semaine de l’Ordinaire). L’épisode se déroule dans la maison de Simon, qui ne s’appelle pas encore Pierre. Pour le moment, nous le connaissons pour ce qu’il a: une maison et une belle-mère malade… Dans cette situation qui peut nous paraître compliquée, dans le désordre que représente la maladie, Jésus est prié de mettre de l’ordre, de la guérir. Le résultat n’est pas ce qui peut nous sembler une réduction à une tâche ménagère mais d’une certaine façon la mise au centre d’une femme dans une rencontre avec ce que ses contemporains considèrent comme un rabbi. Sa maladie la mettait à l’écart, le Christ la met au centre! 

Parfois nous sommes tentés de voir dans nos difficultés, nos « maladies » une bonne raison de ne plus être dans la course. L’Evangile nous rappelle la force de la volonté de Dieu de relever l’être mais affaibli et de le mettre au centre. N’ayons pas peur comme Pierre de demander l’aide dont nous avons besoin pour ne pas nous laisser piéger par notre faiblesse.