« Si quelqu’un vient à moi sans me préférer à son père… »

Lc 14,25-33 (Mercredi de la 31e semaine de l’Ordinaire). Dans le passage de l’Evangile d’aujourd’hui, le Christ nous parle des relations qui « structurent » notre vie: les parents, notre conjoint, nos enfants, on pourrait ajouter nos amis, nos connaissances… Chaque étape de la vie est marquée par des relations qui influencent nos existences.

Le Christ souligne qu’au-delà de toutes ces relations nécessaires, il y en a une qui doit rester déterminante tout au long de notre vie et peut en assurer la cohérence malgré les changements et les bouleversements : la relation à Dieu. C’est avec Lui et en Lui que tout ce qui bouge et change en nous et autour de nous peut garder une cohérence et nous donner la sérénité.