« Seigneur, mon serviteur est couché à la maison paralysé… »

Mt 8, 5-11 (Lundi de la 1ère semaine de l’Avent). En ce début d’année liturgique les textes nous parlent d’attente. Des gens attendent la venue du Christ. L’épisode d’aujourd’hui nous montre un homme, le centurion, dont l’attente ouvre à la foi. Sa demande le conduit à la confiance.

C’est peut-être l’occasion de regarder quels fruits portent nos attentes, nos désirs. Il y en a qui donnent de l’espérance, de la confiance, comme celle du centurion, celles-ci sont « touchées » par Dieu et conduisent à l’ouverture; celles qui au contraire nous crispent, nous inquiètent, révèlent d’autres influences qui incitent au repli. Dieu se révèle dans une attente confiante et paisible.