« Voici l’agneau de Dieu »

Jn 1,29-34 (3 janvier). Jean Baptiste porte témoignage en faveur de Jésus, mais ici de manière absolue, indépendamment des personnes, du lieu et du temps. Nous ne savons pas qui sont les auditeurs… Jean s’adresse à toute personne susceptible de l’écouter au-delà du temps et du lieu. Il s’adresse à nous.

Que signifie donc « agneau de Dieu »  pour nous? Quel sens donner à ces formulations aujourd’hui? Dans le contexte de l’Evangile de Jean qui porte un intérêt particulier à la fête de la Pâque, cela nous conduit à réfléchir sur le salut qu’apporte le Christ. De quoi ai-je besoin d’être sauvé? De l’excès de travail? Des soucis?… Le Christ veut conduire vers plus de vie et de liberté. Quel peut être le premier pas à faire avec Lui?