« … comme l’éclair qui jaillit… »

Lc 17, 20-25 (Jeudi de la 32e semaine de l’Ordinaire). Qui n’a pas déjà éprouvé le désir de « cerner » le Royaume, de pouvoir dire « c’est ça! » ? Et souvent nous sommes bien moins ambitieux, nous voudrions déjà pouvoir être sûr d’avoir bien fait. Mais l’Evangile d’aujourd’hui nous rappelle que l’expérience de la présence de Dieu est quelque chose de furtif, qui comme un éclair, illumine la route pendant quelques instants.

Ne soyons pas déçu de cette discrétion. Nous recevons plus de « signes » que nous ne pensons, toutefois nous les ignorons souvent parce qu’ils sont fréquents. Il s’agit de prêter attention aux paroles d’encouragement, aux regards, aux attentions qui « illuminent » notre quotidien. C’est aussi le langage de Dieu…

Pour marque-pages : permalien.

Les commentaires sont fermés.