« Tenez-vous sur vos gardes… »

Lc 21, 34-36 (Samedi de la 34e semaine de l’Ordinaire). Jésus invite à marquer un temps d’arrêt, tel est le sens de « se tenir sur ses gardes ». Le cours des événements, surtout lorsqu’ils sont difficiles, nous entraîne parfois dans une direction sans que nous nous en apercevions.  Nous ne pouvons esquiver certaines difficultés, mais l’attention peut nous éviter de nous laisser entraîner trop loin, au point que « le coeur s’alourdisse ».

Cette attention qui permet de marquer un temps d’arrêt n’est pas que de notre fait, c’est la prière, la relation à Dieu qui  la donne. Avec Lui, cette prise de distance et de liberté est possible…

Pour marque-pages : permalien.

Les commentaires sont fermés.