La colère

Ils sont en colère, ils se tiennent l’un l’autre, ils ne peuvent se séparer. Ils sont liés.

La colère retient, elle lie à l’autre. Ici, c’est la barbe qui signe cette accroche. Barbe des ans, associée à l’âge, à l’expérience qui s’accumule et qui encombre presque. « Je le connais depuis longtemps, je sais comment il est et cela ne cesse de m’énerver. La colère ou l’agacement font partie de notre relation. C’est une manière de nous aimer. C’est peut-être même le lien qui nous fait tenir ». Plus les barbes sont longues, plus nous pouvons nous accrocher l’un à l’autre, plus nous sommes liés.

Les deux hommes qui se tiennent par la barbe ne se regardent pas. Ils sont en parallèle sur deux trajectoires qui ne se rencontrent pas. Comment pourraient-ils se parler? Difficile de s’exprimer quand l’autre vous tient la barbe. Il vaut peut-être mieux d’ailleurs ne pas prononcer de mot. La grande taille de la bouche du troisième homme qui est à gauche en dit tous les dnagers. Celui-ci a des choses à dire….

Et quelle énergie chez ces deux hommes. Les plis du vêtement indiquent la force qui est en jeu. Un rien lie ces deux hommes l’un à l’autre mais leurs genoux sont fléchis. Ils sont tout entier dans l’affrontement, Ils font des efforts importants pour ne pas se voir, ne pas se regarder et rester côte à côte. Ils se fatiguent dans cette posture où ni l’un ni l’autre ne peut gagner.

Sortir de la colère, le chapiteau ne dit pas comment le faire. Il renvoie simplement à une image qu’il impose. Il met face à la colère età ses effets. Il met devant témoin. Banalité d’un coté, ma colère n’est qu’une colère parmi d’autres. Singularité, d’un autre. Quand je suis en colère, j’oublie tout. Je ne peux en sortir, je suis tout entier dedans. Je ne pense qu’à cela. Il y a donc cette autre image, d’une colère qui vient depuis les siècles, inscrite dans la pierre et qui ne peut être effacée que par l’usure des vents trop chargés de poussière.

Mais peut-être aussi, retenir de la posture même de ce combat la possibilité d’une issue : commencer par une séparation, par une distance  même symbolique. La colère rend proche, laisser ou ouvrir un espace. Qu’autre chose se passe et puisse se produire.